Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | Vincent Ruel: chandail retiré à 24 ans

Crédit : Courtoisie Diamants de Québec
Crédit : Courtoisie Diamants de Québec

Âgé de seulement 24 ans, le lanceur Vincent Ruel a vu son chandail numéro 10 être retiré, jeudi soir dernier, au Stade Canac. Il s’agit pourtant d’un honneur réservé habituellement aux sportifs un peu plus vieux. 

«J’ai été surpris quand on me l’a annoncé, a convenu Ruel, qui sera ainsi célébré par l’organisation des Diamants de Québec, dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ), avant un match contre les Alouettes de Charlesbourg. En même temps, je suis content de vivre ça alors que mes souvenirs avec les Diamants sont encore frais. C’est un grand honneur.»

Ruel, un lanceur gaucher, aura participé à trois championnats des séries de la LBJÉQ avec les Diamants, en 2014, 2015 et 2019. S’il n’était qu’un jeunot issu du programme des Canonniers au moment de se joindre à l’équipe lors des séries éliminatoires de 2014, le jeune homme aura été au cœur des deux autres conquêtes.

«Plus que toutes les statistiques, ce sont ces championnats pour lesquels je suis le plus fier, surtout ceux où j’ai vraiment joué un rôle, a indiqué Ruel, qui a disputé cinq campagnes complètes avec l’équipe, toutes sous les ordres de l’entraîneur-chef Dominik Walsh. J’ai apprécié aussi chaque saison. Souvent, notre bassin de joueurs changeait, mais on se donnait une chance de gagner à chaque année.»

Des statistiques hallucinantes

Au monticule pour les Diamants, Ruel a par ailleurs été crédité de 38 victoires à sa fiche, uniquement en saison régulière. À sa dernière année, en 2019, il avait compilé un dossier de 11-1 et une moyenne de points mérités de 1,51 avant d’obtenir huit autres gains contre aucun revers en séries éliminatoires.

«J’ai toujours priorisé la précision avant la force, je n’ai jamais été celui qui lançait le plus fort, a humblement noté Ruel, qui a pourtant déjà atteint les 87 milles à l’heure avec sa balle rapide. Ma force, je crois, était entre les deux oreilles.»

Ruel est habile avec les chiffres, bien au-delà du terrain de baseball, lui qui est récemment diplômé de l’Université Laval en actuariat. À l’emploi de Beneva, il ne cache pas qu’il pourrait se laisser tenter un jour par l’aventure des statistiques avancées dans le monde du baseball.

Une vilaine blessure

À propos de sa carrière sportive, Ruel joue encore à l’occasion avec le club de Victoriaville, dans la Ligue de baseball majeur du Québec. Après un séjour dans la Ligue Frontier avec Équipe Québec en 2021, l’artilleur a toutefois subi une déchirure partielle d'un ligament du coude gauche et a dû suivre un programme de réhabilitation.

Quoi qu’il en soit, le lanceur aura déjà suffisamment connu de succès pour voir son chandail être retiré par une équipe. À propos du numéro 10, Ruel souligne qu’il avait auparavant porté le 9, mais qu’il avait dû changer à son arrivée avec les Diamants, car ce chandail avait déjà été retiré en l’honneur de Jean-Philippe Roy. Après Roy et Ruel, un autre ancien des Diamants, dont l'identité n'est pas encore annoncée, sera d’ailleurs à l’honneur, lors d’un troisième retrait de chandail dans l’histoire du club, le 21 juillet.

Article initialement paru le 29 juin dernier
Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Dernières nouvelles

Social

Partenaires

CN
PlanteSports
rawlings
Telus
B45
CN
PlanteSports
rawlings
Telus
B45
CN
PlanteSports
rawlings
Telus
B45

Suivez-nous

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )