Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | Les Orioles en contrôle

Crédit : Archives, Agence QMI
Crédit : Archives, Agence QMI

MONTRÉAL - Après Oscar Rodriguez et Antoine Jean, ce sera au tour de Vincent Beauregard de s’amener au monticule pour les Orioles de Montréal, ce samedi soir au stade Gary-Carter, dans le cadre du troisième match de la finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ) contre les Diamants de Québec.

«Nos lanceurs sont impeccables depuis le début de la série», a reconnu l’entraîneur-chef des Orioles Marc-André Ronda, qui apprécie logiquement l’avance de 2-0 que s’est forgée son équipe dans cette finale 4 de 7.

Oeuvrant comme partant, Rodriguez a cédé seulement deux points en six manches dans une victoire de 8-2 lors du premier match, mercredi. Jean a fait encore mieux en limitant les Diamants à un point et seulement deux coups sûrs lors d’un match complet de sept manches, jeudi. Les Orioles l’ont alors emporté 2-1 à Québec.

«J’ai été impressionné par sa façon de gérer les situations de pression, il était calme au monticule», a souligné Ronda, à propos d’Antoine Jean, qui est âgé de seulement 17 ans.

Même si les Orioles sont en plein contrôle dans ce duel Montréal-Québec, Ronda ne tient rien pour acquis.

«Je nous sens à l’aise, mais je sens que notre équipe demeure très concentrée, car les joueurs sont conscients du défi qui est devant nous», a noté l’entraîneur, qui montre un grand respect pour les Diamants.

Ronda croit par ailleurs que certains de ses joueurs sont capables d’en donner encore plus à l’attaque.

«Le fait de ne pas être pleinement satisfait au bâton, ça nous force à être totalement focussés lorsqu’on se retrouve en défensive», a-t-il toutefois fait valoir.

Gagner pour Pelletier

Un triomphe des Orioles en finale serait particulièrement savoureux pour leurs membres qui en sont à leur dernière année dans la LBJEQ. Le voltigeur Louis-Philippe Pelletier, qui a brisé un record du circuit avec une moyenne au bâton de ,515 durant la saison régulière, compte parmi ces joueurs de 22 ans.

C’est justement Pelletier qui a produit les deux points de son équipe, jeudi, à l’aide d’un triple opportun en cinquième manche.

«Quand tu vois un joueur qui met autant d’efforts et qui a fait plusieurs sacrifices pour ce club, c’est sûr que tu veux gagner pour lui, a d’ailleurs indiqué Ronda, en parlant de Pelletier. Je dirais que sa présence est contagieuse.»

Chez les Diamants, Lucas Serafin devrait être le partant pour le troisième match de cette finale.

Article initialement paru le 28 septembe 2018
Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Source: Benoît Rioux, l'Agence QMI

Dernières nouvelles

Social

Commanditaires

RBC
Telus
Rôtisseries Fusée
CN
La Cage Brasserie sportive
B45
SunLife
Captodor Sport
PlanteSports
Financière Sun Life
Groupe Vertdure
rawlings
CSC

Suivez-nous

Météo

Partenaires LBJEQ