Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | Une première finale pour Nicolas Doré

Crédit : Marianne L. St-Gelais, le Quotidien
Crédit : Marianne L. St-Gelais, le Quotidien
 
Avant de mettre un terme à sa carrière au sein de la Ligue de baseball élite du Québec, le Jonquiérois Nicolas Doré disputera la finale des séries pour une première fois, avec les Diamants de Québec face aux Ducs de Longueuil.

Le chemin pour se rendre à la finale a été pour le moins parsemé d’embûches. Après plusieurs semaines d’attente et d’incertitude, les activités de la LBJEQ n’ont débuté qu’en juillet avec un calendrier réduit de moitié. Quelques semaines plus tard, des craintes d’une propagation de COVID-19 ont forcé une pause pour plusieurs équipes. Puis, après la qualification des Diamants et des Ducs pour la grande finale, en fin de semaine dernière, à l’issue d’un mini-tournoi regroupant les trois champions de division, le Royal de Repentigny étant écartés, le passage de la région de la Capitale-Nationale dans la zone orange a fait craindre le pire, mais la finale peut tout de même aller de l’avant comme prévu à compter de jeudi soir à Longueuil. « C’est tout ce qu’on espérait. Avec les petits pépins qui auraient pu mener à l’annulation, ça rend la chose encore plus spéciale. On réalise qu’on est chanceux de pouvoir jouer malgré la situation actuelle », convient Nicolas Doré.

« Que ce soit trois, quatre ou cinq matchs, je réalise qu’il me reste entre 21 et 35 manches comme receveur dans le junior. Chaque manche, chaque lancer, je vais en profiter comme si c’était le dernier », de poursuivre celui qui a également occupé un poste d’adjoint avec la formation régionale midget AAA au cours de l’été.

Une dynastie à Québec

Si le Jonquiérois en sera à une première participation à la finale, qui se déroulera selon la formule 3 de 5, la situation est bien différente pour les Diamants, qui sont des habitués de ce rendez-vous. Les champions en titre tenteront au cours des prochains jours de mettre la main sur une cinquième couronne en dix ans. Après le premier affrontement de jeudi, deux programmes doubles suivront, samedi à Québec, puis dimanche, si nécessaire, à Longueuil. « C’est connu dans le monde du baseball que les programmes doubles sont faits pour être divisés et que tu retournes ensuite chez vous heureux. Le premier match a donc une grosse importance. Ça ne veut pas dire que si on gagne, on remporte la série ni que si on perd, on est dans le trouble et qu’on va perdre la série », mentionne Nicolas Doré.

Dans le premier affrontement, les Diamants devront faire face à l’as lanceur des Ducs, Xavier Leduc, qu’ils ont malmené samedi dernier lors du tournoi à la ronde de trois équipes pour l’emporter après un revers d’entrée de jeu face à Repentigny et ainsi se retrouver en grande finale.

« C’est sûr que ça nous aide parce qu’on l’a déjà vu la semaine dernière (112 tirs en quatre manches). Ç’a bien été pour nous à ce moment, mais cette fois, il va arriver prêt avec quatre jours de repos et vouloir, dans un sens, venger son départ de samedi dernier. Ça va être dur, mais on a un bon alignement de frappeurs de 1 à 9. Nos jeunes dans le bas de l’alignement sont vraiment incroyables. J’ai rarement vu ça des jeunes de 18 ans être aussi productifs en séries dans le junior. On dirait qu’ils n’ont pas peur et ça ne paraît pas du tout qu’ils n’ont pas d’expérience. On aime nos chances. Nos artilleurs, on n’a pas un gros nom, mais on a 4-5 gars qu’on peut mettre sur la butte et qu’on sait qu’ils vont nous donner des retraits. On est confiants », d’exprimer Nicolas Doré, convenant qu’encore une fois, la patience sera le mot d’ordre au bâton, d’autant plus que cette fois, Leduc arrivera reposé au monticule.

Bonne dernière saison

D’un point de vue individuel, Nicolas Doré se montre satisfait de sa dernière saison, tant défensivement qu’offensivement. « J’ai commencé l’année extrêmement fort, raconte-t-il. Même moi je me surprenais. Ça allait vraiment bien. J’avais mon “beat” de mes premières années quand j’ai commencé au collège et que la balle sortait bien du bâton. Après, j’ai eu une petite baisse, mais j’ai bien fini. »

 
ARCHIVES LE QUOTIDIEN, JEANNOT LÉVESQUE

Lors de son dernier match de saison régulière, au Saguenay, il pouvait encore espérer conclure avec une moyenne de .300 et il a fait les choses en grand, réussissant quatre coups sûrs pour une deuxième fois en carrière pour finalement conclure à .348.

« Ç’a bien bouclé la boucle de la saison régulière. En séries, je suis vraiment content. Ce n’est pas nécessairement facile. On joue beaucoup de matchs en peu de jours et le corps vient très fatigué. J’ai réussi à faire tous les matchs derrière le marbre et je pense que j’ai un bon rendement. J’ai une bonne chimie avec les lanceurs et les entraîneurs. On est tous sur la même longueur d’onde, donc ça va bien », d’estimer Nicolas Doré qui frappe pour .310 en neuf rencontres éliminatoires.

DEUX OFFICIELS DU SAGUENAY À QUÉBEC SAMEDI

Nicolas Doré ne sera pas le seul représentant de la région sur le terrain du Stade Canac de Québec, samedi. Les deux arbitres pour le programme double entre les Diamants et les Ducs des matchs 2 et 3 de la série finale de la LBJEQ le seront également, avec le duo formé de Claude Bouchard et Simon Lavoie, ce qui ne s’est pas vu depuis la fin des années 90.

« On est contents. C’est l’fun de voir que le travail est reconnu. La finale, ce sont quand même les deux meilleures équipes de la ligue », exprime Claude Bouchard, qui se souvient que la dernière finale qui a mis en vedette des arbitres du Saguenay remonte à 1998. Cette année-là, il s’était rendu à Québec pour le match de la série entre Sherbrooke et Charlesbourg en compagnie du regretté Jean-François Leduc. Si cette année, en raison de la COVID-19, ils ne seront que deux arbitres sur le terrain, en 1998, ils étaient quatre, dont deux de Québec, soit Jacques Delisle, également décédé, et Yves Gagnon.

Claude Bouchard a dû arrêter quelque temps plus tard après avoir accepté le poste d’entraîneur-chef des Foreurs de Val-d’Or de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Les autres officiels régionaux ont fait de même et pendant plusieurs années, les arbitres pour les rencontres des Voyageurs provenaient exclusivement de Québec. Yanis Sauvé a pavé la voie, mais il était seul, et Claude Bouchard est retourné sur le Programme d’excellence de Baseball Québec, affilié à Baseball Canada, depuis trois ans, en même temps que Simon Lavoie a fait son entrée. Au fil du temps, les deux ont donc développé une certaine complicité.

Claude Bouchard a eu un été très chargé comme arbitre de baseball, se retrouvant dans plusieurs matchs de midget AAA et de la LBJEQ. « J’ai dû faire plus de matchs à l’extérieur qu’au Saguenay », lance en riant le Jonquiérois qui a travaillé avec plusieurs partenaires au cours de la saison. Dans le cas de Simon Lavoie, sa saison a débuté plus tard en fin d’été en raison d’une blessure.

En séries, en huitièmes de finale, Simon Lavoie a fait les deux rencontres à domicile des Voyageurs, balayés par les Aigles de Trois-Rivières, mais Claude Bouchard n’était pas disponible, retenu par son poste d’adjoint avec les Saguenéens. Il a donc été appelé à travailler dans deux matchs de l’autre série de la division Financière Sun Life entre Québec et Charlesbourg. En quart de finale, le duo a été de nouveau réuni pour une rencontre et aurait été d’office sur un cinquième et ultime match si ça avait été nécessaire entre les Aigles et les Diamants.

 
ARCHIVES LE QUOTIDIEN, ROCKET LAVOIE

Les deux arbitres régionaux espéraient donc recevoir l’appel pour la finale, ce qui s’est concrétisé dernièrement. Une belle fierté pour Claude Bouchard, surtout avec le retour dans le passé.

« J’aime arbitrer, mais au-delà de ça, j’aime le baseball. Je me considère privilégié et chanceux de me retrouver en finale de cette ligue-là », de témoigner Claude Bouchard.

Article initialement paru le 24 septembre 2020
Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Dernières nouvelles

Social

Partenaires

RBC
Captodor Sport
rawlings
La Cage Brasserie sportive
Financière Sun Life
Rôtisseries Fusée
Telus
PlanteSports
B45
CN

Suivez-nous

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )