Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | Québécois repêchés: à chacun son parcours

Crédit : Courtoisie
Crédit : Courtoisie

Sélectionnés au récent repêchage du baseball majeur, les Québécois Antoine Jean, Édouard Julien, Raphaël Pelletier et Jean-Christophe Masson avaient jusqu’à ce vendredi 12 juillet pour accepter un contrat professionnel. Le sort en est jeté: ils ont fait leur choix.

Après d’intenses négociations, ponctuées par une offre généreuse des Twins du Minnesota, Jean a décidé de prendre la route de l’Université Alabama, selon ce qu’a appris l’Agence QMI. Celui qui avait été le premier Québécois repêché en 2019, soit au 17e tour par les Twins, fait le pari que son développement se poursuivra dans la division 1 de la NCAA. Le lanceur gaucher originaire de Montréal bénéficie d’une bourse d’études pour évoluer avec le fameux club nommé Crimson Tide.

Âgé de 17 ans, bientôt 18, Jean fréquentera la prestigieuse université, où il aura l’occasion de mieux se faire connaître par les nombreux recruteurs du baseball majeur. En vertu des règles en place, il ne sera toutefois pas admissible au repêchage de 2020.

Le refus de l’offre des Twins par Antoine Jean a permis, selon toute vraisemblance, à la formation du Minnesota de proposer un boni de signature plus généreux au joueur d’avant-champ Édouard Julien, qui fréquentait l’Université Auburn depuis deux ans. Selon différentes sources, l’athlète de Québec, âgé de 20 ans, aurait ainsi accepté un montant de 493 000$ pour se joindre aux Twins, qui l’avaient sélectionné au 18e tour en juin dernier.

Offre refusée par Pelletier

Le jeune receveur Raphaël Pelletier, originaire de Mascouche, avait pour sa part été repêché en 25e ronde par les Rangers du Texas. Or, le jeune homme de 17 ans a avisé cette organisation, jeudi, qu’il refusait l’offre qu’on lui avait soumise.

«C’était loin de mon prix», a brièvement commenté Pelletier, lorsque joint au téléphone, préférant ne pas dévoiler le montant lui ayant été offert comme boni de signature. «Je suis encore jeune et je pourrai être repêché à nouveau, l’an prochain.»

Dans le cas de Pelletier, il a également en poche une bourse d’études pour fréquenter l’Université Texas Christian à compter de 2020.

Comme annoncé plus tôt cette semaine, Jean-Christophe Masson, de Lévis, a pour sa part accepté de faire le saut chez les professionnels. À seulement 16 ans, le voltigeur se joint ainsi aux Blue Jays de Toronto, qui l’avaient sélectionné au 26e tour lors du plus récent repêchage.

Article initialement paru le 11 juillet 2019
Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Dernières nouvelles

Social

Partenaires

Captodor Sport
PlanteSports
La Cage Brasserie sportive
RBC
Financière Sun Life
B45
Groupe Vertdure
SunLife
Telus
rawlings
CN
Rôtisseries Fusée

Suivez-nous

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )

Partenaires LBJEQ