Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | Patrick Scalabrini prend les rênes des Alouettes

Crédit : Patrick Laroche, le Soleil
Crédit : Patrick Laroche, le Soleil
 
Un été sans baseball semblait inconcevable pour l’entraîneur-chef des Capitales de Québec, Patrick Scalabrini qui prendra la relève de Frédéric Lajoie à la tête des Alouettes de Charlesbourg a appris en primeur Le Soleil.

La démission de Frédéric Lajoie n’est guère surprenante alors que les Alouettes présentent une fiche désastreuse de 0-9. Lajoie, natif de Trois-Rivières, en était à sa première année à la tête de la formation de Charlesbourg.

Scalabrini ne quitte pas son poste chez les Capitales, mais comme la saison de la ligue Frontier a été annulée, il prêtera main-forte aux Alouettes pour le reste de la présente campagne, ainsi que pour les séries.

Le défi de sortir les Alouettes du fond de classement semble énorme, mais Scalabrini tempère les attentes à son endroit.

«Je ne suis pas un sauveur», lance-t-il d’emblée. «Ce qui m’a allumé dans ce défi c’est que je voyais des kids que j’ai coaché au sport-études qui sont malheureux de leur situation cette saison. J’avais le gout d’aller les aider et de triper avec eux autres».

Pas question pour Patrick Scalabrini de tout changer dans la façon de faire des Alouettes, même s’il a bien l’intention d’implanter sa philosophie avec sa nouvelle formation.

«Je vais amener mes forces dans le sens où je vais essayer d’amener l’attitude et le comportement d’un professionnel et d’instaurer ça là-bas pour ainsi changer la philosophie.»

Bien qu’il en soit à une première expérience en tant qu’entraîneur au niveau junior, Scalabrini jouit d’une réputation qui n’est plus à faire dans le baseball au Québec et même au Canada.

Avec les Capitales, il devenu l’instructeur le plus titré de l’histoire de la ligue Can-Am avec cinq championnats (2010, 2011, 2012, 2013, 2017).

Cette réputation lui sera d’ailleurs très utile, alors qu’il arrive en poste en plein milieu d’une saison difficile.

«Ce n’est pas évident d’arriver au milieu d’une saison et bien se greffer dans une nouvelle équipe, explique-t-il. Je crois que mon arrivée sera bien vue de tout le monde [dans l’équipe]. Mon background va aider à bâtir ma crédibilité auprès des joueurs qui me connaissaient moins, et aussi par le fait que j’arrive avec les Alouettes pour les bonnes raisons».

Un véritable cadeau

Le directeur général des Alouettes, Patrick Lizotte, était presque sans mot lorsque Le Soleil lui a demandé de commenter l’arrivée en poste de Scalabrini.

«C’est toute une journée pour nous. Pat c’est un gagnant, nous avons la même vision sur ce qu’il peut nous apporter d’ici la fin de la saison»

Patrick Lizotte se réjouit de la situation dans la ligue Frontier, autrement il n’aurait jamais pu embaucher un entraîneur du calibre de Patrick Scalabrini.

Un changement d’instructeur qui marque un tournant pour le reste de la saison des Alouettes.

Une décision surprenante?

La décision de Scalabrini de se joindre aux Alouettes a de quoi surprendre considérant que les Alouettes sont les rivaux directs des Diamants de Québec, dont les Capitales sont propriétaires.

Pas si surprenant de l’avis du principal intéressé.

«Y a surement des gens qui vont trouver ça très étrange. Mais pas pour moi, ça fait des années que je m’implique dans le sport-étude donc j’ai côtoyé autant les gars des Diamants que ceux des Alouettes.»

Pour le président des Diamants, Charles Demers, la décision de laisser Patrick Scalabrini entraîner les Alouettes est avant tout une bénédiction pour le baseball amateur.

«Au sein de notre organisation nous pouvons compter sur un personnel d’entraîneurs très solide, alors de laisser Patrick aller avec les Alouettes ce n’est pas un problème» a expliqué Demers au Soleil.

«L’important c’est de donner un coup de pouce au baseball amateur et ça Patrick peut le faire. C’est le meilleur entraîneur de baseball au Canada. S’il est en mesure d’aider les Alouettes, c’est tout le baseball amateur qui va en bénéficier».

Patrick Scalabrini fera ses débuts dans l’abri des Alouettes dès vendredi, alors que son équipe a rendez-vous avec les Aigles à Trois-Rivières.

Article initialement paru le 30 juillet 2020
Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Dernières nouvelles

Social

Partenaires

Financière Sun Life
RBC
Captodor Sport
rawlings
Rôtisseries Fusée
PlanteSports
B45
CN
La Cage Brasserie sportive
Telus

Suivez-nous

Météo

Weather Icon

Endroit

Température
( à )