Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | Les Cubains débarquent au Saguenay

Crédit : Pascal Ratthé, le Soleil
Crédit : Pascal Ratthé, le Soleil

Le grand jour est arrivé pour les Voyageurs qui accueilleront de la rare visite au Stade Richard-Desmeules. Au plein milieu de leur tournée provinciale, les joueurs de l'équipe nationale cubaine des moins de 18 ans se frotteront à la formation jonquiéroise, à compter de 19 h 30.

Les membres de la sélection de l'île des Caraïbes se pointent dans la région avec une réputation déjà bien solide et quelques tours de force lors de leurs huit premières rencontres où ils ont récolté six victoires. D'entrée de jeu, ils ont donné le ton à la tournée provinciale avec une victoire sans équivoque de 17-0 sur les Cards de Lasalle. Dimanche dernier, le lanceur Bryan Chi s'est permis un match sans point ni coup sûr face au Rocket de Coaticook, avec seulement 62 lancers en sept manches. 

Collectivement, avant leur match d'hier à Québec, une victoire de 5-0, les visiteurs avaient maintenu une moyenne d'équipe de .349 tandis que leurs artilleurs ont permis seulement 1,94 point par match. Au bâton, Cesar Prieto affiche la meilleure moyenne du groupe avec .455. Son coéquipier Miguel Gonzalez fait pratiquement aussi bien avec .429 et huit points produits. Michel Triana, Alfredo Fadragas et Victor Mesa représentent également des joueurs à surveiller pour les amateurs. Exceptionnellement, le match sera d'une durée de neuf manches. Le résultat après sept manches sera toutefois celui pris en compte pour les Voyageurs au classement. 

Le lanceur gaucher Marlon Perez devrait débuter la rencontre au monticule pour les Cubains. En deux départs jusqu'ici, il a oeuvré pendant neuf manches, ne cédant que deux points mérités et trois coups sûrs. Il a également retiré 11 frappeurs adverses sur trois prises. Selon les rapports à son sujet, il possède beaucoup de mordant avec une balle rapide pouvant atteindre 88-89 milles à l'heure. Il se frottera à l'as des Voyageurs, le vétéran Derek Côté.

Cette série de 15 parties à travers la Ligue de baseball junior élite du Québec sert de préparation pour les Cubains en vue de la Coupe du monde de baseball junior, qui se déroulera en septembre, à Thunder Bay, en Ontario. Le projet est la suite d'un partenariat initié par les Capitales de Québec, de la Ligue Can-Am, pour recruter des joueurs cubains. L'an dernier, les membres de l'équipe nationale senior avaient effectué une tournée du circuit professionnel mineur. 

Arrivés tard hier soir après leur duel face aux Diamants, à Québec, ils passeront deux nuits dans la région. Avant leur match en soirée, ils visiteront différentes attractions touristiques régionales. 

La billetterie du Stade Richard-Desmeules sera ouverte toute la journée. Le coût d'entrée est de 10 $. L'admission sera possible à compter de 16 h 45, environ au moment où les Cubains feront leur arrivée. Ils tiendront ensuite un entraînement d'environ 1 heure. Les cérémonies d'avant-match débuteront à 19 h 15.

Partout où ils ont passé, les Cubains ont attiré de très bonnes foules, dont une salle comble à Granby. La présidente du conseil d'administration des Voyageurs, Audrey Tremblay, espère une foule de plus de 1000 spectateurs, afin de montrer à la visite à quoi ressemblent la dynamique particulière et l'ambiance du stade jonquiérois.

Un très mauvais départ des Voyageurs à Charlesbourg

(Johanne Saint-Pierre) - Les Alouettes de Charlesbourg attendaient les Voyageurs de Saguenay de pied ferme, mercredi soir, au terrain du Parc Henri Casault. Les hôtes ont en effet fait tonner leurs bâtons dès le début de rencontre pour filer vers une victoire de 9-5 aux dépens des Jonquiérois.La soirée a d'ailleurs mal commencé pour le partant Jean Michel Tremblay, alors que Charlesbourg s'est forgé une avance de six points dans les deux premières manches, notamment avec un grand chelem de Brendon Lecours. Ce dernier a d'ailleurs connu une bonne soirée avec cinq points produits.

« C'est sûr que le grand chelem de Lecours a fait mal. Jean-Michel avait donné des buts sur balles aux 8e et 9e frappeurs et quand tu ''balles'' le bas de l'alignement, souvent, ça vient te hanter. Il a ensuite accordé un coup sûr à (Alexandre) Bédard pour remplir les buts et Lecours a frappé son grand chelem, ce qui a fait passer le pointage de 2-0 à 6-0 », a relaté l'entraîneur-chef Martin Pouliot. Alexandre Gaudreau a pris la relève de Tremblay pour les deux manches suivantes, mais le mal était fait. Après trois manches, les Alouettes menaient déjà 7-0.

Par contre, le point positif de la soirée aura été l'arrivée au sein de l'équipe d'Érik Lantigua, auteur d'un circuit de trois points qui a permis de réduire l'écart à 7-3 en quatrième. Mais malheureusement pour les Jonquiérois, Félix Castilloux a frappé lui aussi la longue balle pour permettre aux siens de conforter leur avance à 9-3 en sixième. En septième, Yan-Éric Tremblay a frappé un double qui a fait marquer Frédéric Girard et Antoine Gervais, mais la poussée offensive des Jonquiérois s'est arrêtée là. 

Leblanc blessé

« On était bien content d'avoir (Lantigua) parce que notre 4e frappeur, Raphaël John Leblanc, s'est blessé sur un jeu anodin avant le début de la deuxième manche, alors que les gars se relayaient la balle. Il s'est foulé la cheville sur le premier but et il va passer des examens demain (jeudi). Ça ne regarde pas trop bien pour sa présence au match contre Cuba et je m'attends à ce qu'on joue quelques matchs sans lui », estime le pilote des Voyageurs.

« Tout au long de l'année, je l'achalais (Lantigua) pour qu'il vienne jouer avec nous et j'ai réussi à le convaincre. Ça a pris du temps, mais il m'a dit qu'il viendrait jouer les matchs à Québec et à Charlesbourg, souligne Martin Pouliot, heureux de son coup. « J'ai insisté un peu après le match et je lui ai souligné qu'on venait de perdre notre 4e frappeur .»

Toutefois, le jeune homme ne semble pas être en mesure d'offrir plus de disponibilité. « Il travaille pour se ramasser de l'argent pour son collège américain », mentionne Martin Pouliot qui ne pourra toutefois pas compter sur ses services ni jeudi ni samedi.

Article initialement paru le 13 juillet 2017

Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Social

Commanditaires

Captodor Sport
PlanteSports
CN
Cage Aux Sports
CSC
SunLife
Coca-Cola
B45
Telus
Uniprix
rawlings
Rôtisseries Fusée
RBC