Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | Leclerc se retire en champion

Crédit : Simon Séguin-Bertrand, le Droit
Crédit : Simon Séguin-Bertrand, le Droit


Malgré un poignet cassé dans le sixième match de la finale, le Gatinois Fred Leclerc a terminé sa carrière dans la Ligue de baseball junior élite du Québec dans la peau d’un champion.

Membre du Royal de Repentigny, le joueur d’avant-champ de 22 ans pouvait difficilement demander mieux avant d’accrocher ses crampons pour se concentrer sur ses études en inhalothérapie.

Échangé par le Hull-Volant de Gatineau pendant la saison 2016, Leclerc aura remporté deux championnats consécutifs avec les Royals.

L’an dernier, son équipe avait même défait le Hull-Volant en finale.

Le week-end dernier, les Royals ont comblé un déficit de 2-3 dans la finale pour remporter les deux derniers matches d’une série quatre de sept contre les Diamants de Québec pour ainsi signer un deuxième championnat consécutif.

« Je viens de vivre les deux plus belles années de ma vie dans la Ligue junior élite, même si pour moi, les séries ont été vraiment très longues. Nous avons fini un mois plus tard que l’année dernière. Pendant ce dernier mois, j’ai dû manquer tous les matches du jeudi pour ne pas rater mes cours au Cégep de l’Outaouais. En octobre, il commence aussi à faire froid ! »

Leclerc a quand même participé à 18 des 24 matches des séries des Royals (fiche de 16-6) où il a conservé une moyenne au bâton de ,292 avec deux circuits et 11 points produits.

En saison régulière, le vétéran avait été un joueur offensif important des Royals avec une moyenne de ,344.

« Comme l’an dernier, c’est notre offensive qui nous a fait gagner le championnat. Les matches que nous avons perdus contre Québec, nous les avons presque donnés avec des buts sur balles et des petites erreurs. Québec a une équipe rapide. Ils ont profité des passes gratuites pour marquer à chaque fois. Ils avaient aussi de bons lanceurs, ce qui a fait que nous avons frappé un peu moins en finale. »

Employé au troisième coussin, Leclerc pense que son jeu défensif a primé sur son bâton durant les séries. « J’ai dû faire des plongeons en masse, surtout dans la série contre St-Eustache où chaque fois, j’avais l’impression d’avoir à arrêter des roquettes ! »

Champion deux fois à 21 et 22 ans, Leclerc pense avoir joué son dernier match de baseball compétitif.

« Il n’y a pas de baseball senior à Gatineau. J’ai refusé une offre d’une équipe senior élite. J’ai assez voyagé pendant ma carrière junior. Je suis pas mal sûr que c’est fini. Je vais peut-être coacher éventuellement, mais pour l’instant, je veux me concentrer à terminer mes études. »

En attendant, son poignet fracturé en déposant un amorti dans le match #6 de la finale devrait lui rappeler les derniers moments de sa carrière pendant encore quelques semaines.

Article initialement paru le 17 octobre 2017
Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Dernières nouvelles

Social

Commanditaires

Coca-Cola
SunLife
Captodor Sport
B45
rawlings
CSC
Rôtisseries Fusée
RBC
PlanteSports
Uniprix
Cage Aux Sports
CN
Telus