Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Revue de presse | La nervosité a raison des Diamants

Crédit : Pascal Ratthé, le Soleil
Crédit : Pascal Ratthé, le Soleil

(Québec) À situation exceptionnelle, comportement exceptionnel. Dans le vestiaire des Diamants de Québec, l'ambiance était loin d'être la même qu'à l'habitude avant le match de baseball contre l'équipe nationale junior cubaine, mercredi soir. Une fébrilité chez les joueurs qui s'est transformée en nervosité dans une défaite de 5-0.

«C'est la première fois que je vois les gars sortir aussi tôt du vestiaire pour aller sur le terrain», a rigolé le gérant des Diamants (18-7), Dominik Walsh, après le revers de son équipe. «Ils sont quasiment arrivés avant les Cubains pour les regarder pratiquer. C'est clair qu'il y avait de la fébrilité dans l'air.»

Ils étaient 1192 curieux dans le Stade Canac pour voir les visiteurs des Antilles à l'oeuvre, mercredi soir. «J'ai joué pendant cinq ans, ça fait quatre ans que je suis gérant, c'est la plus grosse foule que j'ai vu dans le baseball élite», a ajouté Walsh, laissant entendre que les nombreux spectateurs avaient aussi joué un rôle dans la nervosité de ses hommes.

Les amateurs de baseball ont eu droit à une performance étincelante du lanceur Yorlian Rodriguez, qui a complètement muselé les frappeurs québécois. Pendant ce temps, les Diamants se tiraient dans le pied avec trois erreurs dans la même manche.

Le partant des Diamants, Lucas Serafin, a aussi été solide. Mais sans se faire frapper solidement, il a accordé trois points en quatrième manche. Après un faible simple de Cesar Prieto, l'avant-champ a raté une possible balle à double-jeu. Les Diamants ont de nouveau erré sur un simple de Michel Triana, la balle passant par-dessus la tête du voltigeur Jérôme Léveillé après un bond. C'était 1-0 Cuba. Après un retrait, le joueur de troisième-but Tristan Pagé a raté son relais au premier-but sur un roulant. Un autre point est venu marquer. Triana a ensuite croisé le marbre sur un ballon sacrifice.

Une manche loin d'être à l'image des Diamants, reconnus pour leurs qualités défensives. «Honnêtement, sur le gazon synthétique, nos joueurs d'avant-champ n'avaient pas encore échappé une balle depuis le début de l'année», a souligné Walsh.

Martinez satisfait

Face au releveur Vincent Ruel, les Cubains ont amorcé la cinquième de la même façon que la quatrième : avec un faible coup sûr à l'avant-champ. Manche couronnée par un simple de deux points de Triana, encore lui.

Tristan Pagé et le nouveau-venu Louis-Xavier Labrosse ont frappé les seuls coups sûrs des Diamants.

Les deux équipes ont disputé deux manches hors concours en extra, les visiteurs en profitant pour porter le pointage à 8-0. «Nous sommes très satisfaits», a réagi le gérant des Cubains (6-2), Alexi Martinez. «Quand nous venons jouer, nous venons pour gagner. Nous avons bien joué collectivement.»

La performance de son partant ne l'a pas surpris : en ligue cubaine, Rodriguez a remporté ses 11 départs. «Il est petit, mais il a beaucoup de coeur et beaucoup de courage», l'a vanté Martinez.

Article initialement paru le 12 juillet 2017

Revue de presse publiée par Jasmin Leroux, relationniste

Dernières nouvelles

Social

Commanditaires

B45
PlanteSports
SunLife
CSC
Cage Aux Sports
Telus
CN
Uniprix
Coca-Cola
Captodor Sport
RBC
rawlings
Rôtisseries Fusée