Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

PLEINS FEUX SUR LA LBJEQ | L'art de concilier les postes d'entraîneur-chef et directeur général

Crédit : Kevin J. Raftery, photographe LBJEQ
Crédit : Kevin J. Raftery, photographe LBJEQ

Depuis maintenant 16 ans, Luc Desgroseillers évolue dans la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) en tant qu’entraîneur. Son parcours a commencé en 2002 alors qu’il était assistant-entraîneur chez les Ducs de Longueuil. En 2004, il a pris la barre de la formation pour devenir entraîneur-chef de celle-ci, poste qu’il a occupé jusqu’à la fin mai 2009. Lors de son passage avec la troupe de la Rive-Sud, il a connu plusieurs succès, dont deux titres de championnat de saison et trois championnats de séries de 2004 à 2006. De plus, il a été nommé deux fois entraîneur de l’année et a mené l’équipe Québec à deux médailles d’or et une d’argent aux Championnats canadiens junior. Suite à son congédiement avec les Ducs, il est devenu entraîneur adjoint chez les Bisons de St-Eustache jusqu’en juin 2010 date à laquelle il a obtenu le poste d’entraîneur-chef et directeur général.  Encore une fois, bien en selle à ces postes, il a mis la main d'autres honneurs. En effet, en 2014, il a poussé sa brigade à remporter un titre de section et a reçu le prix d'entraîneur de l’année en 2017.

Depuis plusieurs années déjà M.Desgroseillers arrive à concilier efficacement les rôles d’entraîneur-chef et de directeur général même si cela représente beaucoup de travail. << Mon mandat est de bien préparer la saison et de tenter d’améliorer l’équipe du mieux que je peux. Je dois aussi m’entourer de gens de confiance, leur opinion est très importante, mais au final la dernière décision est entre mes mains. Depuis que je suis avec les Bisons, nous avons eu plusieurs défis à relever pour devenir une organisation respectée, où les joueurs ont envie de venir performer. Mon plus grand objectif personnel est de bien guider les baseballeurs tandis qu'au niveau des statistiques, je compte atteindre 300 victoires dans la LBJÉQ. >>

Depuis qu’il est entraîneur, Luc Desgroseillers tente de comparer le baseball à la vie future de ses jeunes athlètes. << J’essaie de leur faire comprendre qu’ils vont connaitre des joies, des peines et des déceptions. Ils auront à vivre en société et ils devront faire face à plusieurs opinions différentes qu'ils devront accepter même s’ils ne sont pas toujours en accord. Je veux qu'ils aient le goût de venir au parc donner leur 100 % même s’ils ont une journée plus difficile, car leurs coéquipiers comptent sur eux tout comme ça le sera dans leur futur emploi. >>

Pour ce qui est de la saison qui vient de se terminer, l’entraîneur se dit satisfait du travail accompli par ses troupes. << Nous avons eu des hauts et des bas avec une équipe plutôt jeune. Je suis heureux du parcours des joueurs que nous avions sous la main. Nous avons eu quelques imprévus à l'approche des séries.  Effectivement, nous avons dû composer avec des blessures, sans compter le départ de plusieurs joueurs de collège ce qui nous a rendu la tâche plus complexe. Par contre, les gars qui ont pris part aux éliminatoires se sont regroupés et cela a été extraordinaire. Je suis vraiment fier d'eux. >>

Pour la saison prochaine, Desgroseillers souhaite poursuivre ce qu'il a commencé depuis son arrivée, soit faire une place aux jeunes joueurs de la région qui arrivent. << Je veux leur faire vivre notre passion et leur permettre de continuer leur développement en tant que joueur et que personne. >>

Parmi toutes ses années de coaching, Luc Desgroseillers a récolté plusieurs beaux moments. Toutefois, certains ont été plus touchants que d’autres. << Les championnats sont tous d'excellents souvenirs c’est certain, mais ce qui est encore plus fort, c'est de revoir les anciens joueurs au parc, de voir où ils sont rendus dans leur vie, de voir comment ils ont évolué comme personne et de les entendre dire : Te rappelles-tu ce que tu nous disais? Et bien tu avais raison, c'est vrai que ça se passe comme ça! >>

Finalement, L’entraîneur des Bisons désirait remercier quelques personnes qui l’ont aidé tout au long de son parcours. << Je veux souligner le travail des dirigeants de la ligue qui ont donné et qui donnent de leurs temps comme Denis Baillairgé, Serge Rivest et Rodger Brulotte. Les anciens joueurs que j'ai eu la chance de côtoyer ou même de coacher et qui sont maintenant des entraîneurs formidables dans notre ligue comme Marc-André Ronda, Jean-Philippe Lemay, Dominik Walsh, Maxime Cérat, Kevin-Denis Fortier et Mathieu Joly qui amènent leur équipe à se dépasser match après match. Pour finir, j'ai vécu mes débuts au sein de la LBJÉQ grâce à la confiance d'une personne: Gilles Simard, des Ducs de Longueui.l Il m'a permis de gérer la destinée de cette équipe de la rive sud. Un merci aussi a Mathieux Rochefort de Granby avec qui j'ai débuté en tant qu’entraîneur au niveau junior AA, à mon ami Milton Lopez de LaSalle avec qui j’ai vécu des années magnifiques autant à Longueuil qu'au championnat canadien. Lorsque je pense aux gens qui m'ont entouré plus récemment, j’aimerais remercier un homme qui a fait de moi une meilleure personne et un meilleur coach sans le savoir: Daniel Héroux, ancien président des Bisons de St-Eustache. Il y a aussi Carlomagno Ouellette et Marco Chaput avec qui coacher est un véritable plaisir et, pour finir, merci à tous les joueurs que j’ai eu la chance de coacher. >>

Article publié par Jasmin Leroux, relationniste

Source: Sophy-Anne Brière, collaboratrice au LBJEQ.com

Dernières nouvelles

Social

Commanditaires

RBC
Financière Sun Life
Captodor Sport
Telus
PlanteSports
Groupe Vertdure
CN
rawlings
La Cage Brasserie sportive
Rôtisseries Fusée
SunLife
CSC
B45

Suivez-nous

Météo

Partenaires LBJEQ