Horaire, résultats et statistiques

Vous naviguez sur un appareil mobile? Vous pouvez déplacer horizontalement les tableaux pour voir l'ensemble des données. Voir les données sur un environnement pleine page cliquez ici

Communiqué | LP Pelletier met un terme à sa saison historique avec le titre de joueur le plus utile

Crédit : Kevin J. Raftery, photographe LBJEQ
Crédit : Kevin J. Raftery, photographe LBJEQ

Montréal, le 11 novembre 2018 – La Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) a tenu ce dimanche le gala annuel de sa 72e saison, remettant ainsi les trophées du circuit Brulotte pour la saison 2018. Pour l’occasion, la LBJÉQ s’était rassemblée à Montréal. C’est le frappeur tout étoile des Orioles Desjardins de Montréal, Louis-Philippe Pelletier, qui s’est mérité les honneurs du trophée le plus prestigieux de ce gala, le nouveau trophée Denis-Baillairgé, remis au joueur le plus utile de la dernière saison dans la LBJEQ.

En mémoire de son vice-président qui s’est éteint en août dernier, la LBJEQ a voulu rendre hommage à un homme qui a tant apporté au circuit depuis de nombreuses années, M. Baillairgé, et Pelletier est devenu le premier récipiendaire de ce trophée. Le vétéran de 22 ans a mis un terme à sa carrière dans la LBJEQ avec une saison qui ne sera jamais oubliée, à l’image de l’homme dont porte le trophée. Avec une moyenne de ,515 grâce à 68 coups sûrs en 131 apparitions au bâton, Pelletier a battu le record de la meilleure moyenne de l’histoire du circuit, record qui appartenait depuis près de 20 ans à Carlos Sanchez, avec ,514 de moyenne. Pelletier a conclu son stage junior avec une des moyennes les plus hautes de toute l’histoire des joueurs ayant joué dans ce circuit, soit ,434, et ce en 530 apparitions au bâton. Il sera assurément retenu comme l’un des grands à avoir joué dans ce circuit. Il a également mis la main sur le titre de joueur offensif de la saison 2018.

Au niveau des conquêtes, les Orioles Desjardins de Montréal ont tout raflé cette saison, en remportant le titre en saison régulière avec 32 victoires et 10 revers, et la Coupe du Président pour leur titre en séries éliminatoires. Ils ont mis la main sur le trophée en cinq matchs face aux Diamants de Québec, qui encaissent un deuxième revers de suite en finale. Montréal n’aura perdu qu’un seul des 13 matchs qu’ils auront disputés en séries. L’entraîneur-chef des Orioles Desjardins, Marc-André Ronda, a d’ailleurs été nommé à juste titre entraîneur de l’année pour le travail qu’il a accompli avec son groupe de joueurs.

Par la suite, le trophée du joueur de position recrue de l'année est allé à Émile Boies, des Diamants de Québec. À sa première saison au Stade Canac, Boies a terminé sa saison avec une excellente moyenne de ,328, obtenant 28 points produits et 30 points marqués, en plus de frapper 16 doubles. Il a su être opportun pour son équipe et a également démontré son savoir-faire au monticule en séries. Il est décidément voulu à un brillant avenir avec les Diamants.

Le titre de lanceur recrue de l’année est allé à un jeune artilleur des Voyageurs de Saguenay, Guillaume Chénard, qui a obtenu 8 départs cette saison, terminant avec 3 victoires et 2 revers, lançant 54 manches dans la saison. Il a terminé avec 45 retraits au bâton et une moyenne de points mérités de 2,43.

À sa 2e saison seulement dans le circuit et après avoir obtenu le titre de lanceur recrue de l’année en 2017, le droitier des Ducs de Longueuil Xavier Leduc a été nommé lanceur de l’année en 2018. Malgré sa petite taille de 5 pieds et 9 pouces, Leduc a été plutôt menaçant pour les frappeurs adverses cette saison ! Il a obtenu 9 départs, compilant un dossier de six gains et un revers en plus de protéger une victoire pour son équipe. Il a eu une moyenne de points mérités de 2,15 et ce, en 52 manches de travail. De quoi être optimiste pour le futur !

Le titre de meilleur releveur est allé à Mathias Beaulieu-Labbé, des Ducs de Longueuil aussi, qui a protégé sept victoires cette année, conservant un dossier d’une victoire et deux revers. Il a affiché une moyenne de points mérités de 3,52, en plus de retirer 46 frappeurs au bâton en 39 manches de travail. Ses sept victoires protégées sont un sommet dans le circuit en 2018.

Au niveau des organisations, les Voyageurs de Saguenay, les Orioles Desjardins de Montréal et les Ducs de Longueuil sont les champions des trois divisions, c'est-à-dire Financière Sun Life, La Cage – Brasserie Sportive et Groupe Vertdure, respectivement. Les Orioles Desjardins ont reçu la mention d’organisation administrative de l’année.

En terminant, Raphaël Pelletier, de la formation de l’Académie de Baseball du Canada (ABC), s’est mérité le titre du trophée Russell-Martin, remis au joueur le plus prometteur. L’excellent jeune receveur de l’ABC a terminé sa saison dans la LBJEQ avec une moyenne de ,279, frappant quatre doubles, produisant sept points. Il s’est particulièrement distingué sur la scène nationale et fera partie des plus beaux espoirs québécois à suivre dans les prochaines années.

Source: Jasmin Leroux, relationniste

Dernières nouvelles

Social

Commanditaires

Captodor Sport
rawlings
Rôtisseries Fusée
B45
CN
Financière Sun Life
RBC
SunLife
PlanteSports
Telus
Groupe Vertdure
La Cage Brasserie sportive

Suivez-nous

Météo